Qu’est-ce que les Champs Ecoles des Producteurs (CEP)

Bref historique


Le terme Champ Ecole Paysan ou Champ Ecole des Producteurs (CEP) en anglais Famers’ Field Schoold (FFS) vient du mot indonésien « Sekolah Lapangan » qui signifie Ecole Champ. Les premiers champs écoles ont été établis dans les années 1989 dans la Java Centrale en Indonésie pour tester et développer la gestion intégrée de la production et des déprédateurs de la culture de riz principalement avec l’assistance des projets de développement rural de la FAO, s’appuyant sur la méthodologie de l’Education Non Formelle (ENF) des adultes.


Définition


Le CEP est un cadre d’apprentissage où un groupe structuré, composé de 25 à 30 producteurs, se regroupe régulièrement (une fois par semaine) pendant une saison culturale dans leur propre champ (terrain d’apprentissage), pour apprendre à résoudre les problèmes relatifs à la gestion de leur milieu et leurs exploitations, suivant un programme préalablement élaboré par eux-mêmes, avec l’accompagnement d’un facilitateur, utilisant des outils et méthodes d’éducation non formelle des adultes.


Objectifs


Les objectifs recherchés par les producteurs dans les CEP peuvent être résumés comme suit :



Cette démarche permet aux producteurs d’appliquer les principes de la Gestion Intégrée de la Production et des Déprédateurs.


Principes de base du CEP


Le principe essentiel des champs écoles est l’apprentissage par la découverte et par l’expérimentation. Les principes de base de l’approche champ école peuvent être résumés en 7 points, à savoir :



  1. L’éducation non formelle des adultes est la méthode d’apprentissage. La formation au niveau des écoles respecte les principes d’andragogie pour mieux valoriser le savoir, le savoir-faire, le savoir être des producteurs (apprenants). Cela rend le CEP un outil d’approche participative très efficace pour guider le processus d’apprentissage.

  2. Le champ est la première ressource de l’apprentissage. Toutes les activités d’apprentissage se déroulent dans les champs et sont basées sur les phénomènes qui se passent dans les champs.

  3. L’expérimentation constitue la base de l’apprentissage. Les activités qui se déroulent dans les champs constituent la base de discussion et d’analyse par les producteurs d’où ils déduisent des concepts qu’ils testent et améliorent progressivement leurs pratiques.

  4. La prise de décision émanant de l’Analyse de l’Agro-EcoSystème (AAES) guide le processus d’apprentissage.

  5. La formation dure une saison culturale complète, couvrant le développement de l’activité à problèmes.

  6. Le contenu de la formation (curriculum) est basé sur les problèmes et conditions locales des producteurs (membres) du CEP. Comme le contenu de la formation dépend des problèmes rencontrés, il peut donc évoluer dans le temps et dans l’espace suivant les écologies.

  7. La Gestion intégrée de la Production et des Déprédateurs (GIPD) est la ligne de base de toutes les technologies développées dans le Champ école.


Retour au menu principal
Septembre 2018
  • S
  • M
  • T
  • W
  • T
  • F
  • S
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30

Actualités

ACP EU Cecodda AESA
AAACP Découvrez ce site