La Francophonie invitée à soutenir les producteurs africains de coton.24.11.2005Politiques et institutions

24 novembre 2005. Le ministre
burkinabé des Affaires étrangères, Youssouf Ouédraogo, a appelé mardi à
Tananarive la Francophonie à soutenir les pays africains producteurs de
coton lors des négociations prévues du 14 au 17 décembre prochain à
Hong Kong par l’Organisation mondiale du commerce (OMC). S’exprimant à
l’ouverture de la Conférence ministérielle de la Francophonie (CMF)
dont Il assure la présidence, M. Ouédraogo a déclaré que l’appui de
"Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) aux cotonculteurs
africains sera la preuve de "l’efficacité et de l’unité de son action
».« Dans quelques jours à Hong Kong, vont s’engager des négociations
cruciales pour la survie du système commercial multilatéral Issu du
Traité de Marrakech créant l’OMC. Pour nous, il s’agit d’un rendez-vous
essentiel, a-t-il estimé », rappelant l’importance du coton pour le
Bénin, le Burkina Faso, le Mali et le Tchad. « Ces négociations
commerciales sont essentielles pour nos pays, engagés depuis de longues
années dans un combat sans égal contre la misère et la pauvreté. Gagner
ce combat, c’est montrer au monde que la fatalité n’est pas une réponse
francophone. Elle n’est pas une réponse aux cris d’angoisse qui se
multiplient partout, souvent avec violence », a insisté le ministre
burkinabé des Affaires étrangères. Il a en outre, fait remarquer que le
soutien aux pays producteurs africains de coton n’a d’autre souci que
de créer les conditions d’un commerce mondial plus -équitable-, plus
apte à assurer le "bien-être" aux populations béninoises, tchadiennes,
burkinabé et maliennes". (A son avis), il s’agit d’ouvrir les
perspectives d’un meilleur avenir "à nos enfants, à nos jeunes, en
proie au désespoir et qui cherchent, par tous les moyens, à fuir le
cycle infernal du dénuement », a poursuivi M, Ouédraogo qui a admis que
le défi à relever à Hong Kong ne sera "pas simple". "Je sais
qu’ensemble, nous pourrons faire tomber les murs des égoïsmes nationaux
et faire émerger, au sein de notre communauté, les pierres qui
serviront à bâtir un monde plus juste, un monde plus ouvert, un monde
plus solidaire", a encore dit Youssouf Ouédraogo.

En savoir plus

« retour

Recherche par:

Faire une sélection par:

ACP EU Cecodda AESA
AAACP Découvrez ce site